Accéder au contenu principal

Présentation





Les androïdes rêvent ils de science fiction? 



Je suis un rêveur, un de ceux qui ont souvent la tête en l'air et se posent toutes les questions du monde. La science fiction et ses univers sont mes balades préférées. Je ne sais pas pourquoi. Peut être parce qu'au fond je ne m'intéresse peu au présent, peut être parce que dans les pages tendres d'un roman de science fiction se trouvent les peurs intimes et contemporaines des auteurs. Ou alors il y a autre chose, une chose plus complexe, plus belle et plus poétique. Sans doute.

Le nom de ce blog, vous l'aurez deviné pour les plus bons d'entre vous, est un hommage à Blade Runner et à son titre originale : Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques? J'aime ce livre et ce film. Tellement. Au point d'avoir deux copies du roman, trois copies du film (director's cut, ultimate édition et l'édition 30éme anniversaire) et la superbe bande son de Vangelis sur laquelle j'adore écrire.
Car oui petit lecteur de ce blog, j'écris. Comme beaucoup, tu me diras. Tu auras sans doute raison mais je n'aime pas avoir tord alors je ferais semblant de ne pas t'entendre. D'ailleurs, arrête de parler à ton écran s'il te plait, ça me gène.

Mon pseudo, Redrum 237, vient lui d'une autre oeuvre qui m'est chère : Shining. Le roman de Stephen King, le film de Kubrick mais également sa version télévisée ... m'ont marqué.

Dans ce blog vous trouverez des œuvres de tout horizon : Littéraire, cinématographique, musicale (surtout bande son) mais également comics.
Je ne veux pas ratisser large, non. Je suis juste aussi éclectique que la pluie. La culture est partout, la beauté aussi. Allons la chercher ensemble.



Bienvenue à tous,

L'androïde rêveur, Red.


Commentaires

  1. & Blade Runner. & Shinning. & Je sens que je vais kiffer ce blog.

    RépondreSupprimer
  2. Bah moi je viens juste pour t'insulter un petit coup (just for fun, j'suis bilingue morray) !!

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. " Allons la chercher ensemble. " ?

      Je t'ai démasqué, Ped (r) o ! :D

      Supprimer
    2. Mais je comprends pas le commentaire de la chinoiiiise !

      Supprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Le Contorsionniste de Craig Clevenger

Il y a des livres qui vous appellent, sifflant au vent une mélopée douce et amère qui vous met en éveil: cette chanson, vous la connaissez, vous en goûtez toute la poésie et le rythme. Elle fait déjà danser votre imagination. C'est une couverture, un synopsis, une phrase ou une citation. Moi: ce fut un tout pour ce livre. Et la chanson que ce livre sifflait, dans sa culture parfaite, était celle de Fight Club: Where is my mind ? des Pixies. Alors j'ai sombré, le sourire aux lèvres.          Une mélodie qui a marqué mon adolescence, tant par le film que le roman. Mais je ne parle pas seulement du cynisme, de la réflexion sur notre société, des visions inscrites dans mon imagination, du twist, de l'aspect punk... je parle également de la plume. L'organe essentiel à tout écrivain: celle de l'extension de sa propre âme.
Le Contorsionniste, édité par le Nouvel Attila,  m'a pris par surprise à la suite d'une soirée littéraire dans une librairie. Et, ivre…

Rogue One: la Force est avec nous !

Oh Star Wars, muse de mon imaginaire qui me poursuit depuis cette VHS de l'Empire contre attaque, je t'aime. Vraiment. Beaucoup. Me Love You Longtime. Avec ou sans tendresse.
Hier soir, tu m'as encore procuré une petite claque. Merci.




Rogue One était annoncé, par les critiques du net, comme 1) soit un chef-d'oeuvre et le meilleur Star Wars 2) une décéption totale. J'y allais donc avec une attente démultipliée surtout après ma petite déception du VII qui m'avait laissé sur ma faim. Alors, armé de mon pop corn (oui je suis de ces fdps, salut salut) et de ma copine totalement allergique à Star Wars, je me suis posé devant le grand écran avide de cette nouvelle aventure. Une aventure qui semblait énorme car, presque, libérée du poids des autres films. La préquelle pouvait lui donner des ailes où les brûler. Alors, Icare/20 ou pas ?





Ce Star Wars tient ses promesses: celle d'une histoire dans l'univers de Star Wars avant la première trilogie et de tout que…

L'originalité : indispensable chez l'auteur ?

Il y a des choses qui sont essentielles de savoir pour avancer dans la vie. Celle de comprendre que les claques font partie du jeu, que Alien 3 est un superbe film et que, au niveau de l'écriture, la course à l'originalité est une perte de temps sans nom. Parce que, tout simplement, elle n'est pas si primordiale.

"Wait ? What ? Je ne suis pas un mercenaire de la culture"
Oui, je sais. Et je l'espère. Je ne suis pas là pour te dire de te jeter sur chaque genre littéraire qui buzz. La phrase que je viens d'asséner est là pour provoquer. Mais la vérité qu'elle sous-tend est, elle, intelligible. Et cohérente. Et je m'en vais, du haut de mon clavier avec des touches assez douces, t'expliquer pourquoi. Es-tu prêt ami-e de la plume ? Allons-y.


Nous sommes les créatures des choses que l'on créée.



Si l'on en revient à la base même de la vie et de l'imagination, chaque chose que nous créons provient d'un empirisme social mais également d&#…